EvoluPharm
LA MARQUE DES PHARMACIENSAU PRIX LE PLUS JUSTE
peau de peche

Une peau de pêche pour l'été

BIEN-ÊTREPublié le 15 juin 2020

Pour bronzer sans brûler et afficher un joli teint halé sur la plage, il va falloir préparer sa peau et ce, dès les premiers rayons de soleil. Les conseils de la dermato.

Faire le plein d’antioxydants dans l’assiette

Pour faire face à l’agression des rayons ultraviolets et mettre en route le processus de bronzage, on se prépare de l’intérieur. On consomme des aliments riches en antioxydants pour gorger la peau de radicaux libres et piéger une partie des effets néfastes des UV qui accélèrent le vieillissement cutané. On mise sur tous les fruits et légumes du printemps, notamment ceux de couleur rouge et orangée, riches en vitamine C. Le lycopène, champion des antioxydants, est particulièrement présent dans la tomate, surtout quand elle est cuite.

Faire une cure de compléments solaires

Riches en antioxydants, ils sont composés, la plupart du temps, de dérivés de la vitamine A comme le bêta-carotène, pigment qui colore la peau et lui donne un teint halé. Les compléments solaires préparent la peau, mais ils ne la protègent pas et ne sont pas des activateurs de bronzage : la petite coloration due au bêta-carotène est artificielle, ce n’est pas de la mélanine. On commence la cure au moins 15 jours avant les premières expositions, c’est-à-dire avant les premiers déjeuners en terrasse.

Fuir les cabines à UV

Les UVA, utilisés en cabines, pénètrent le derme en profondeur, provoquent des lésions au niveau des cellules et oxydent les pigments situés à la surface de la peau. Elle va donc virer au brun en 10-15 minutes. Si les UVA donnent un teint halé, ce n’est pas du tout une amorce de bronzage. Ils ne préparent absolument pas la peau au soleil, il s’agit juste d’une coloration superficielle par oxydation de la mélanine. En résumé, on va s’oxyder en cabines alors qu’on consomme des antioxydants pour se prémunir du vieillissement, un paradoxe.

Exfolier sa peau

Avec le soleil, l’épiderme s’épaissit pour se protéger des rayons ultraviolets. En été, mieux vaut oublier les peelings pour ne pas éliminer la couche cornée protectrice. Pour avoir un joli teint avant les premières expositions, on gomme sa peau pour l’aider à amorcer le renouvellement cellulaire. Une fois la période estivale terminée, on pourra reprendre les peelings à partir de l’automne.

S’exposer progressivement…

…Pour que les UVB aient le temps d’enclencher le mécanisme de bronzage, on commence par marcher au soleil dès les premiers rayons sans oublier d’appliquer régulièrement une crème solaire qui protège des UVA et des UVB. On choisit l’indice en fonction de sa carnation. Attention aux coups de soleil, après avoir pelé, on ne bronze pas mieux. La brûlure est un signal d’alarme et le pelage permet simplement d’éliminer naturellement une partie des cellules abimées. Les coups de soleil à répétition peuvent provoquer des mélanomes plus tard.

Retour